5. La Machine à assassiner

roul5La Machine à assassiner
Série : Rouletabille
D’après Gaston Leroux
Adaptation et scénario : André-Paul Duchâteau
Dessin : Bernard Swysen
Couleurs : Martine De Bast
Parution : 1993 – Editeur : Claude Lefrancq
Parution : 2001 - Editeur : Soleil

« La machine à assassiner » apporte la suite et la fin de l’étonnante aventure à la fois fantastique, policière et poétique qu’est « La poupée sanglante ». A la fin de ce volume, Bénédict Masson, relieur d’art et assassin de plusieurs jeunes femmes, est mort sur l’échafaud. Ce qui constitue l’épilogue logique d’un roman policier normal. Mais Gaston Leroux a eu soin de préciser: « Eh bien oui, l’aventure de Bénédict Masson est sublime! Elle est sublime en ce qu’elle ne fait que commencer ». Dans « la machine à assassiner », cette stupéfiante gageure est tenue. Le lecteur avance de surprise en surprise. Et ce qui fait de ce roman-album un chef d’œuvre, c’est l’imagination débridée de Gaston Leroux, scénariste de génie, qui n’exclut jamais la rigueur mathématique d’une intrigue qui trouve ici sa conclusion déconcertante mais évidente. Non, Bénédict Masson n’est pas complètement mort, et l’on retrouve dans ce second album la touchante figure de Christine, à la recherche de l’incroyable vérité!


roul5 roulsoleil5