Walid : « #ELEVETOI »

Emelire a eu le plaisir de corriger ce livre de Walid, écrit en collaboration avec des élèves: Ange-Victoria, Laiba, Louise, Mathias, Mathieu, Morgane, Nawal, Sarah, Thomas et Valentine.
Paru depuis ce 14 février aux Editions Lamiroy.

Et si dans la réforme de l’école, il manquait une parole ? Une parole centrale, une parole essentielle, la parole des premiers concernés : les élèves ? Dans un monde en pleine mutation, l’institution scolaire semble remarquablement imperméable à l’évolution des demandes qui lui sont adressées. Le pari de ce livre, qui rend compte du dialogue entre Walid et une dizaine d’élèves de la Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est que la parole de ces élèves, écartelés entre leurs doutes et leurs rêves, doit être mise au centre de tout projet de refonte de nos politiques éducatives. Et si, aujourd’hui, le premier rôle des adultes, ce n’était plus de faire la leçon, mais de pratiquer assidûment cette compétence tellement négligée : l’écoute ?

 

photo : Ahmed Bahhodh Photography

L’auteur
Producteur, présentateur, auteur, voix-off…Walid est tombé très jeune dans l’univers des média. A l’âge de 8 ans, il découvre sa vocation et en rêve secrètement. Un rêve qui ne l’a pas quitté et qui l’a conduit à faire de sa passion… un métier !
Homme de média, Ce work addict aurait pu s ‘arrêter là mais c’est sans compter sur son hyperactivité, sa curiosité et la passion qui l’anime…Depuis longtemps et dans l’ombre, il travaille à l’épanouissement des jeunes qu’il pousse, chaque jour, à devenir capitaine de leur vie!
Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves ; c’est ce leitmotiv qu’il transmet à ceux qui, comme lui, rêvent d’un monde meilleur.

 

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Walid : « #ELEVETOI »

Carlos Vaquera : « L’illusion martiale »

Où Carlos Vaquera trouve-t-il le temps d’écrire tous ces livres qu’Emelire a le plaisir de pouvoir corriger ?
Après les succès d’ « Inspirations » et d’ « Expirations », voici qu’il nous présente un livre improbable : « L’illusion martiale » !
Paru depuis ce 14 février aux Editions Lamiroy.

Les arts martiaux sont tous, à l’origine, des arts de la guerre créés pour détruire un adversaire. Aujourd’hui, ils se sont transformés en jeux sportifs où toutes les techniques dangereuses ont été écartées afin de préserver l’intégrité des pratiquants. Les sports de combat, quant à eux, sont une joute physique où le mieux préparé va neutraliser son adversaire. Ici les dégâts physiques sont réels. La confrontation de rue est totalement différente ; ce n’est pas le plus fort qui gagne mais le plus vicieux. La plupart des pratiquants s’illusionnent eux-mêmes et seule une minorité parvient à illusionner les autres. Ce livre est le premier du genre. Il vous permettra de faire partie de cette deuxième catégorie. Il mêle à la fois l’expérience de magicien et de mentaliste professionnel de l’auteur à sa grande pratique martiale.
Bon voyage dans le pays de l’illusion martiale !

L’auteur

Carlos Vaquera est 5ème dan de karaté, instructeur en Mastro Defence System et en Ladyfence. C’est également un formateur et un conférencier international spécialisé en communication non verbale et en techniques d’influence. Il a été champion d’Europe de magie de proximité, premier prix à Las Vegas et a remporté le très convoité Mandrake d’Or (l’équivalent des Césars ou Oscars au cinéma). Il est l’auteur d’une dizaine de livres.

 

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Carlos Vaquera : « L’illusion martiale »

Et les Beatles chantaient…

Emelire est dans les starting-blocks pour corriger un nouvel Opuscule ! Oui mais pas n’importe lequel !!!…

ob-la-di ob-la-dan HD bord noir

Cette année, Brice Depasse, Les Editions Lamiroy, Emelire et La Maison de la Poésie d’Amay relèvent le défi de réaliser un livre en direct de la foire du livre : signature du contrat, écriture, correction, mise en page, impression et dédicaces.

Le mercredi soir du vernissage, signature du contrat, choix du titre de la nouvelle qui sera publiée dans la collection Opuscule.

bri_grande

Le jeudi écriture toute la journée sur le stand avant l’intervention du correcteur.

Vendredi à l’imprimerie de La Maison de La Poésie d’Amay.

Samedi, livraison des exemplaires et signatures, l’après-midi.

Dimanche : signatures.

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Et les Beatles chantaient…

Sergio Honorez : « Je l’ai bien connu. Un con. »

EMELIRE a eu le plaisir de corriger ce livre de Sergio Honorez :  « Je l’ai bien connu. Un con. », dans lequel on apprend que les grands de ce monde ne sont pas toujours aussi malins qu’on pourrait croire… Parution ce 1er février aux Editions Lamiroy.

 

Tout au long de sa riche et tumultueuse existence, Sergio Honorez (Les Snuls, Plein comme une Andouille, Ziegfeld Follies…) a rencontré des personnages tout aussi fascinants qu’emmerdants. En fait, il n’a rencontré personne de fascinant. Que des emmerdants, des emmerdeurs et des pauvres cons. Beaucoup d’entre d’eux, pour ne pas dire la majorité, ont délibérément ignoré ses conseils empreints de sagesse et d’expérience. Bien mal leur en a pris : leur destin se révéla funeste. Ce sont ces affligeantes rencontres qui vous sont narrées dans cet opuscule. Comme quoi la connerie ne souffre aucune limite.

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Sergio Honorez : « Je l’ai bien connu. Un con. »

Jacques de Pierpönt – Patchöuli – Alain Pöncelet : « Motörbook »

EMELIRE a eu la chance de pouvoir corriger le livre de Jacques de Pierpönt, Patchöuli et Alain Pöncelet :  « Motörbook », un survol complet de la carrière de l’emblématique Motörhead et du charismatique Lemmy, d’ores et déjà disponible aux Editions Lamiroy.


Ce 28 décembre 2017, cela fait pile deux ans que Lemmy Kilmister a disparu…
Disparu ??? Il est plus présent que jamais !

Aujourd’hui paraît le MOTÖRBOOK, l’abédédaire de Motörhead,
écrit par Jacques de Pierpönt, Patchöuli et Alain Pöncelet qui en a aussi fait les illustrations.
Le livre est préfacé par Doro Pesch (The Metal Queen) et Philippe Close (Bourgmestre de Bruxelles) et contient,
outre l’abécédaire, de nombreux témoignages écrits ou illustrés.

Les illustrations d’Alain Poncelet font l’objet d’une Expösition Motörbook – Alain Poncelet jusqu’au 20 janvier à la Libraire-Galerie Les Editeurs, 23 rue de Flandre à 1000 Bruxelles. (Le livre y est disponible)
WE ARE MOTÖRHEAD AND WE LIKE ROCK’N’ROLL !

 

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Jacques de Pierpönt – Patchöuli – Alain Pöncelet : « Motörbook »

Adeline Dieudonné : « Bonobo moussaka »

EMELIRE a eu le plaisir de corriger le livre d’Adeline Dieudonné :  « Bonobo moussaka », d’ores et déjà disponible aux Editions Lamiroy.

 

Elle a mis deux enfants au monde.

Dans ce monde-ci.

Elle a mis deux enfants au monde et elle les emmène fêter Noël chez son cousin Martin.

Faisant tomber les masques civilisés des hôtes, elle nous révèle leur véritable nature, tantôt labrador, tantôt rottweiler…

Elle nous raconte aussi sa propre histoire, son adolescence et la révélation de sa condition de bonobo, sa mère nymphomane et son père amoureux comme un marin perdu.

Entre les cadavres des migrants sur les plages européennes, l’histoire qui radote et n’apprend rien, l’économie qui perd le nord, les couples et leur mécanique étrange, un canapé Château d’Ax et une souris lyophilisée, elle nous invite à écouter son monologue intérieur, acide et désabusé.

Elle ne se résigne pas.

Elle hurle, elle rit, elle chante mais elle ne se résigne pas.

Parce qu’elle a mis deux enfants au monde.

 

adeline_to_print_largeL’auteure

Née en 1982, Adeline Dieudonné habite à Bruxelles.

Grand prix du concours de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sa première nouvelle « Amarula » a été publiée dans le recueil « Pousse-café ».

Aux Editions Lamiroy, elle est l’auteure de l’opuscule « Seule dans le noir » et de « Bonobo Moussaka », son premier seule-en-scène.

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Adeline Dieudonné : « Bonobo moussaka »

David Peeters : « Il était une fois la Collection Interdite »

Emelire s’est plongé avec étonnement et délectation dans la correction de ce passionnant bouquin de la collection « Il était une fois » qui flirte avec l’univers de X-Files tout en abordant l’influence et la manipulation des médias, la théorie du complot, les rumeurs, les légendes urbaines…
Tout cela sera prétexte à nous interroger sur la manière de se faire sa propre opinion , de développer son sens critique, de vérifier une information,…..

L e 10 mai 1995, après 3 ans de recherches, Michel A. de Spiegeleire, archéologue belge, fait une découverte extraordinaire dans les caves de l’Institut de Pathologie de l’Université de Krazgoyarks, en Sibérie orientale. Il découvre des spécimens d’une rareté exceptionnelle ainsi que des documents inédits d’une Collection appelée « Alexandre Humboldt-Fonteyne », explorateur et collectionneur ayant parcouru de 1909 à 1939 les contrées les plus sauvages d’Afrique, d’Asie, d’Australie et d’Amérique du Sud. Désireux de faire connaître au public sa découverte, notre archéologue belge écrit un ouvrage et organise de nombreuses expositions et conférences. Le monde savant se penche avec passion et étonnement sur cette collection hors du commun jusqu’au jour où celle-ci est dispersée. L’ouvrage quant à lui est censuré pour des raisons mystérieuses et les exemplaires restants sont envoyés au pilon/détruits/brûlés ? Manifestement cette collection dérange et effraie ! Découverte insupportable, vérité condamnable en regard de l’idéologie du moment, susceptible de perturber l’ordre établi… pour certains, elle représente un véritable danger public qu’il faut faire disparaître à tout prix. Qui ? Pourquoi ? Nul ne le saura probablement jamais, toutes les traces furent effacées… Toutes ? Non, car par le plus grand des hasards, un des derniers exemplaires miraculeusement échappés au pilon a été découvert dans un endroit sombre de la bibliothèque de Berchem-Sainte-Agathe. Après quelques recherches et l’aide précieuse d’un antiquaire du Vieux-marché, une partie de cette collection a été retrouvée dans un hangar poussiéreux de… mais ne dévoilons pas tout, certaines choses doivent rester secrètes ! Sans les médias, une telle découverte serait restée inconnue du grand public…

Le livre sera prochainement disponible aux Editions Soliane. Il fait également l’objet d’une exposition qui se tiendra du 16 octobre au 11 novembre à l’Ancienne Eglise de Berchem-Sainte-Agathe.

 

L’auteur

Trempant son imagination bouillonnante, tantôt dans le rouge sang tantôt dans l’encre des ténèbres, David P. fait naître sous son pinceau frénétique une infinité de tableaux. Chacun nous ouvre la porte d’un monde parallèle, d’une autre dimension, peuplée de petits monstres taquins, de créatures démoniaques ou encore de nymphes à l’érotisme vénéneux.

Brusseleir et zievereir de formation, il a déjà publié de nombreux livres dont « Le livre secret du dégoûtant », « Elephant man, anatomie d’un monstre », la série « Il était une fois » (14-18, la Belgique en guerre -39-45, la Belgique en guerre – 1815, la bataille de Waterloo, Halloween), ainsi que la série « Beurk, la cruelle histoire de l’humanité ».

Laissez vos sens plonger au cœur de ses univers historico-fantastico-érotico-burlesques.

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur David Peeters : « Il était une fois la Collection Interdite »

Opuscule – Lisez autrement

EMELIRE se lance dans une nouvelle aventure : Opuscule ! Chaque semaine : la correction, l’édition, la mise en pages, l’impression, la parution et, si vous le souhaitez, l’expédition, d’une nouvelle d’environ 5.000 mots. Un défi excitant pour le correcteur et tout ça pour votre plus grand plaisir. Un projet mené tambour battant en étroite collaboration avec les éditions Lamiroy avec comme résultat un nouveau bouquin dans votre boîte aux lettres tous les vendredis de l’année ! Et tout ça dès ce mois de septembre… Il y en aura pour tous les goûts !

 

Si vous êtes intéressé par le projet, une formule d’abonnement, voire la parution de votre propre nouvelle, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook ou le site d’Opuscule.

 

 

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Opuscule – Lisez autrement

Nancy Vilbajo : « Le bureau des destins perdus »

EMELIRE a eu le plaisir de corriger un nouveau recueil de nouvelles :  » Le bureau des destins perdus  » de Nancy Vilbajo, d’ores et déjà disponible aux éditions du Chat Ailé.


Celui qui a dit que le destin n’existe pas est un menteur. Car
il existe bel et bien et il est écrivain. Mais le pire dans tout
cela, c’est qu’il trouve son inspiration dans les trois milliards de dossiers que composent nos existences. Alors vous pensez bien qu’il ne se gêne pas pour raconter nos vies avec la suave cruauté du chat devant la souris.
Ce livre, c’est un déferlement de secrets, un jeu de massacre
dont la partie ne se gagne qu’à grands coups d’incertitudes,
un labyrinthe où se croisent les âges, les gens et les époques.
Ouvrez-le et découvrez les destins perdus de Josiane, de
Maddox, de Janis, de René, de Lou et de bien d’autres encore.


L’auteure

Nourrie par l’univers mystérieux des masques et du carnaval, notre psychopédagogue binchoise se passionne
sans retenue pour le genre fantastique. Mais ce n’est qu’à la quarantaine que Nancy Vilbajo succombe à l’envie d’éditer.
Aujourd’hui auteure de romans et de nouvelles, elle vous invite à l’accompagner dans son cabinet des curiosités littéraires.

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Nancy Vilbajo : « Le bureau des destins perdus »

Marka : « ALLEZ ALLEZ »

EMELIRE a eu le plaisir de corriger ce livre consacré à un groupe phare des années 80 : ALLEZ ALLEZ. Ecrit par Marka, cet ouvrage bilingue (d’un côté on le lit en français, de l’autre en néerlandais) et richement illustré est d’ores et déjà disponible aux Editions Lamiroy.


Extrait de la préface par Bernard Dobbeleer

C’était aussi une des premières fois qu’un groupe outrageusement belge devenait un acteur crédible d’un mouvement musical naissant. Avec la même intuition visionnaire que Telex, Allez Allez a revendiqué haut et fort une belgitude pourtant encore loin d’être über cool. L’envoûtant African Queen, dédié à Grace Jones, le nerveux She’s Stirring Up et surtout le triomphal Allez Allez, sorte de 7 Nation Army avant l’heure pour son improbable côté hymne de football, comptent parmi les réussites décisives de l’époque.

 


Avant-propos de Marka

Ceci n’est pas l’histoire définitive d’Allez Allez. Ce ne sont que mes souvenirs de ce qu’on a vécu pendant 16 mois. Ce n’est aussi que mon humble analyse de qui nous étions et comment nous réagissions. Si j’ai omis un truc, c’est que ma mémoire me fait défaut ou que j’étais tout simplement absent. Et si je vexe quelqu’un, c’est parce que je suis et resterai toujours une grosse klette…

En fait, je voulais saluer et remercier ceux et celle qui m’ont permis de vivre cette courte aventure qui a orienté ma vie.

Love You Guys.

Marcassou a.k.a Marka

Publié dans A la une | Commentaires fermés sur Marka : « ALLEZ ALLEZ »