Imagienaire

Paul Pasquier a composé toutes les musiques originales qui font parties intégrantes du spectacle ainsi que les effets sonores

Kathleen Schultz en est le directeur d’acteur

Le spectacle dure 1h30 et est mis en scène pour les théâtres (ou salles de spectacle) qui peuvent accueillir jusqu’à 500 personnes. Le spectacle peut être joué en Français, en Espagnol et en Anglais.

Les salles
– Le Bouche à Oreille
– Le Comédie Centrale
– Le Café-théâtre des 2 gares
– Le Fou Rire
– …


Les critiques
Que de mots dans Imaginaire ! Image et magie!
Les mêmes lettres pour deux mots qui se rejoignent dans un spectacle varié et divertissant. Carlos Vaquera fait appel à notre pouvoir d’imagination, à notre puissance d’évocation et à notre part enfantine d’enfants rêveurs pour nous proposer un spectacle en deux parties. La première, la plus classique, est consacrée aux illusions. Anneaux, cartes, foulards, bouteilles de champagne, billet de banque, tout lui est bon pour étonner et ébloui un public séduit par sa gentillesse et son sourire. Il raconte, il mime, il parle, il se transforme en acteur de théâtre. Tout le monde en sait pertinemment bien le pourquoi, mais il l’amène avec tant de simplicité et de poésie qu’on se laisse agréablement prendre au jeu. On écoute, on imagine, sans chercher à comprendre ou à découvrir les trucs. Les manches retroussées, il illusionne un public participatif. L’un prêtera sa veste ou 50€ , un autre tirera les cartes ou sera mystifier par la dextérité d’un conteur hors pair. La seconde partie qu’il décrit lui-même comme du mentalisme est consacrée à des exercices de divination. Il tente de prouver que les méandres de l’esprit humain ont un pouvoir insoupçonné et pour cela il bluffe le public en devinant cartes cachées ou passages d’un livre. La salle va de ohhhh en ahhhh ébahis, étonnés ou stupéfaits. Un spectacle à voir en famille qui laissera longtemps des traces dans les (petits et grands) esprits s’il faut en croire les questions à la sortie du Comédie Centrale. Dis Papa, comment il fait ? Tu crois qu’il y a un truc pour deviner le mot flocon ?
Tu crois qu’il y a des trous dans les anneaux ? Il triche ? Il y a plusieurs cordes ? Longtemps après que les applaudissements se soient tus, que les lampes se soient éteintes, n’est-ce pas là le plus beau succès d’un artiste. Encore faire rêver et imaginer son public?
Muriel Hublet
L’homme de télévision dans Pour la gloire, Carlos et les autres ou encore La bande à Carlos de la RTBF mais aussi créateur d’illusions et talentueux illusionniste, vient de remporter le très convoité Mandrake d’Or au théâtre du Gymnase à Paris.
Après avoir joué au théâtre Princesse Grace de Monaco, envoûté le théâtre Gayarre à Pamplona, enchanté la Fête Royale à Hong Kong, Carlos Vaquera nous revient avec encore plus d’illusions à partager !
« iMAGIEnaire » est un spectacle qui unit le mime à la poésie, le rire au conte, l’émotion au mystère.
Un spectacle différent à voir par tous et à ne pas rater.
J’ai eu la chance d’assister au spectacle de Carlos Vaquera, je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager ce moment qui, vous l’aurez sûrement déjà compris, m’a beaucoup plu.

Cela se passe donc à la Comédie Centrale à Charleroi (Belgique) dans une petite salle qui rappelle ces salles intimiste genre cabaret à la « Jerry Seinfeld ». On suit le spectacle un verre à la main, la scène ne comporte pas de rideau, de tapis et laisse apparaître deux éléments de décor une chaise et un guéridon; mais chuuut, noir !, introduction qui donne le ton et Carlos apparaît, un magicien très grand, imposant, mystérieux déjà dans son allure, et pourtant un sourire et le public est accroché au personnage.

Très vite il enchaîne quelques effets, parle au public, manipule cartes, dés à coudre et langue française, emmène le public dans des histoires rattachées à leur quotidien en les illustrant de tours de magie.

La première partie est celle qu’il appelle lui même la partie manipulation et la seconde celle qui a trait aux jeux de l’esprit, à la divination, au mentalisme. Je ne décrirai pas les routines car je crois que ce qui fait la force du spectacle ce ne sont pas les« tours » mais leur emballage, et croyez moi, toutes les règles de notre art sont appliquées à merveille.

Le spectacle est extrêmement bien écrit, ponctué de points forts, de moments de rigolade, on sent Carlos très à l’aise, il est un acteur qui joue le rôle d’un magicien ou, si vous voulez, un magicien qui fait l’acteur et l’un dans l’autre on se laisse emporter par des routines que l’on pourrait qualifier de grands classiques ; et pourtant jamais un seul instant on n’a l’impression de déjà vu, ce spectacle est un coup de maître avec un matériel qui tient dans une valise; à méditer par nous tous.

Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas, courez-y, c’est un spectacle très bien écrit et mis en scène, parfaitement rodé, avec un magicien acteur qui n’hésitera pas à s’écarter de son texte pour faire une note d’humour sur une perche tendue par le public, et, pour l’anecdote, sachez que Carlos après le spectacle est passé à toutes les tables pour discuter un peu avec tout le monde.

Merci M. Vaquera pour votre disponibilité et votre sympathie.
Olivier Vanoverschelde